Slider
Retour aux actualités >

La réflexion sur les aménagements autour du quartier de la gare se poursuit

Jean Marc Viot, architecte paysagiste conseil avait été reçu en mairie par les élus municipaux il y a quelques mois pour évoquer les réflexions possibles sur l’aménagement futur du quartier de la gare et l’aire de la plaine. Cet échange avait été l’occasion pour les élus municipaux de présenter les objectifs et attente de la commune sur une optimisation de l’offre sur ces lieux et de solliciter son expertise afin d’avoir un éventail des possibilités d’aménagements d’autant qu’avec la construction de l’école, le lieu de vie et d’animation du village va ainsi être transféré à proximité du city parc.

 

L’objectif pour la mairie est d’organiser au mieux les investissements ou améliorations qui pourraient être réalisés sur ce quartier, à proximité du camping, du city, et des autres équipements de loisir de la commune comme l’aire
de détente de la plaine qui reste un atout en bordure de la dolce via. C’est pourquoi la mairie souhaite avant d’engager tous travaux, d’avoir une vision globale des potentiels de ces lieux. Jean Marc Viot qui a rencontré les élus locaux cette semaine devrait rendre ses premières orientations au plus tard mi-décembre avec un objectif que ce projet soit réalisable, pensé dans le respect d’un équilibre budgétaire mais aussi que ces investissements permettent à terme le développement du lieu et renforce l’attractivité du site et particulièrement avec la présence de la dolce via à proximité. Avec cette étude préliminaire, c’est avoir des hypothèses, des scénarios possibles de développement, tout simplement un champ des possibles, qui permettra aux élus de discuter avec la population en toute connaissance de cause des meilleurs investissements possibles pour maintenir une commune attractive où l’on cultive le bien vivre ensemble. Pour plus de renseignements, contacter la mairie au 04 75 65 23 96

Slider
Retour aux actualités >

La traversée du village en réflexion

Inscrit dans le cadre du plan pluriannuel d’investissement  du département, le réaménagement de la traversée du village (cd 120)  fait donc partie des projets réalisables sous maîtrise d’ouvrage communale à moyen terme. En conséquence, la commune a déjà travaillé avec le service des routes du département et le cabinet Billon pour avoir un premier aperçu du projet.  Les élus municipaux sont conscients de sa nécessité pour la sécurité de la traversée du village et que la réflexion doit se poursuivre. Une façon de permette aux équipes qui seront en place en mars prochain lors de la prochaine mandature municipale d’avoir toutes les informations techniques et chiffrées sur ce projet afin de leur permette de prendre la décision ou non la décision d’engager les travaux durant ce mandat. Ces derniers sont inéluctables à moyen terme sur une voie à forte circulation. C’est pourquoi une réactualisation de l’étude est nécessaire pour connaitre le chiffrage et toutes les modalités.

Les premières études et analyses avaient  montré la vitesse excessive sur l’axe central de circulation et les premières conclusion avaient monter que ce réaménagement devait impérativement consister à réduire la vitesse, maîtriser la gestion des eaux pluviales au cœur du village pour supprimer les zones de flash dangereuses à certains endroits  et favoriser la sécurité des piétons. Tous ces objectifs seront repris dans l’étude. Elle devrait aboutir à une possible réduction de la largeur de la chaussée accompagnée de trottoirs à reprendre, de plateaux traversant et ou feux intelligents à mettre en place au niveau de certains carrefours (route menant au cimetière, au niveau de la place Cassin, de la Croix vers le Bistrot, et au niveau du carrefour menant à la mairie et des passages piétons. La présence de feux tricolores dits intelligents pourrait être aussi une piste, mais à ce jour, rien de concret, seulement des préconisations à affiner avec l’étude. Rien n’est donc définit, les élus partiront d’une base d’étude existante dira Philippe Debouchaud, premier adjoint avec un objectif prioritaire, réduire la vitesse qui est de notre responsabilité de citoyen. Pour la sécurité des usagers piétons, un élargissement des trottoirs est aussi évoqué du croisement de la croix jusqu’à la route menant au cimetière avec une sécurisation des routes menant au temple, à la Place Cassin et la route menant aux Sauzes. Le déplacement de l’arrêt de bus sera aussi étudié avec la mise en place d’abris pour un meilleur confort des usagers. Une réflexion sera menée sur l’aménagement de l’accotement du restaurant « Le Bistrot » jusqu’à Proxi. Des rencontres vont avoir lieu avec les services du département dans les prochaines semaines pour travailler avec eux sur ce projet et apporter tous les éléments nécessaires à la prise de décision qui interviendra lors du prochain mandat municipal quel qu’en soit les équipes.

Slider
Retour aux actualités >

Les travaux d’un logement communal vont débuter

Dans le cadre de ces investissements locatifs, la mairie sous l’égide de Patricia Dony en charge du suivi de ce chantier, a reçu à la mairie lors d’une réunion d’information les riverains proche de cette ancienne maison dans le centre du village à proximité de l’église pour évoquer le détails des travaux prévus, le contenu, le déroulement et l’échéancier de ceux-ci. Ces derniers devraient débuter d’ici la fin du mois de novembre et se poursuivre jusqu’au printemps prochain sous la maîtrise d’oeuvre d’AFD architecture de la Voulte sur Rhône. Ces travaux de réhabilitation permettront de compléter le parc locatif de la commune et de garantir des revenus fonciers et une possibilité complémentaire d’accueil de nouvelle population dans le village à loyer modéré. Pour plus de renseignements contacter la mairie au 04 75 65 23 96..

Slider
Retour aux actualités >

Les travaux d’aménagement du parking au centre du village débuteront fin novembre

Dans le cadre de son schéma de développement du village, la commune continue ses investissements sur les réaménagements des espaces publiques villageois (création de parking, amélioration de la circulation,…). Pour réaliser ces objectifs, la commune a décidé de réaliser un nouveau parking cette fois ci en centre village après celui de la place des Aymards pour améliorer le stationnement au quotidien et faciliter l’attractivité du village, et notamment de ses commerces.Ces investissements s’inscrivent dans les orientations du plan local d’urbanisme afin d’apporter plus de services et de fonctionnalité dans le village tout en respectant l’intérêt général. Le projet initial prévoyait un parking d’une trentaine de places, mais faute d’accord actuel avec le propriétaire, le parking ne sera réalisé au départ que dans sa version mininale à savoir 12 places avec extension possible prévue en phase complémentaire de travaux. Le marché de travaux a été passé dans ce sens. Actuellement la mairie négocie avec le propriétaire la vente des terrains complémentaires nécessaires pour l’extension. Des rencontres sont d’ailleurs en cours avec ce dernier pour trouver un compromis et une issue favorable à tous. D’ores et déjà la première phase débutera et la commune a rencontré les propriétaires riverains pour les informer des travaux ( la nature, le contenu et l’échéancier…). Ces derniers débuteront d’ici la fin du mois de novembre par la campagne de désamiantage (1 mois) suivi des réels travaux début d’année prochaine pour une livraison du parking au printemps prochain.
Ce parking comme la rappeler la mairie se fera donc dans une configuration minimale dans un premier temps mais c’est la base de départ nécessaire pour sa réalisation et respectera aussi les capacités financières de la commune et des subventions mobilisables sur le projet.
Slider
Retour aux actualités >

Ecole maternelle, cantine scolaire, réhabilitation de la mairie, transfert de la compétence eau au programme du conseil

Mercredi, s’est tenu un Conseil Municipal axé sur les investissements de la commune. L’Assemblée municipale a entériné la délibération sur le marché de travaux pour la construction d’une école maternelle, de la cantine scolaire et de la réhabilitation de la mairie en maison des services publics et également celle liée au marché de travaux pour la réhabilitation de la maison centre-bourg qui permettra d’offrir un logement locatif supplémentaire sur la commune. Parallèlement, elle a également entériné deux délibérations sur la modification n° 1 à la convention de mandat avec le SDEA, maître d’ouvrage pour l’école et la mairie. Devant la nécessité de réaliser des travaux d’alimentation en eau potable, sur certains quartiers de la commune la commune a recouru à un emprunt d’équilibre afin de compléter le plan de financement de l’opération après déduction faite des aides obtenues du département, de la région et de l’agence de l’eau et en tenant compte de l’autofinancement dégagé sur le budget spécifique et annexe de l’eau de la commune. La Convention relative à la participation communale au financement d’une école privée sous contrat d’association devant être renouvelée, les membres du conseil municipal ont décidé, à l’unanimité, de renouveler la contribution communale aux dépenses de fonctionnement de l’école privée pour l’année 2019/2020 et l’année 2020/2021 aux mêmes conditions tarifaires que précédemment.

 

La demande de sortie du SIVURE pour intégrer un nouveau syndicat validée

Pour finir, le Conseil municipal a validé le retrait du SIVURE (Syndicat Intercommunal à Vocation Unique de Production d’Eau Rhône-Eyrieux) des communes de La Voulte-sur-Rhône et Saint-Vincent-de-Durfort suite à la délibération du SIVURE en date du 30 septembre 2019. A ce sujet Philippe Debouchaud 1er adjoint au maire a rappelé l’historique de cette décision. En effet, la compétence eau sera automatiquement transférée d’ici le 31/12/2019 à l’agglomération Privas Centre Ardèche dans le cadre de la loi. Cela étant, les élus fortunéens n’ayant pas eu suffisamment de concertation et d’information avec l’agglomération sur la garantie du prix réel de l’eau à court, moyen et long terme ont décidé d’opter pour la sortie du SIVURE et intégrer le syndicat des eaux de rhone crussol. Ce dernier présentant d’ailleurs une logique territoriale de proximité avec la commune de St Fortunat puisque les communes comme St Julien le Roux, Gilhac et Vernoux y sont déjà membres et que des raccords avec certains quartiers de la commune seront plus faciles à faire avec ces communes et ce au moindre cout. Par ailleurs, des garanties plus formelles quant aux investissements futurs, au fonctionnement et par déduction du prix de l’eau au M3 ont été apporté concrètement ce dont n’a pas pu apporter clairement à ce jour l’agglomération Privas Centre Ardèche. Voilà les simples motivations du pourquoi de la volonté de la commune d’adhérer à ce syndicat sans y voir d’autres connotations a clairement dit le maire en clôture de la discussion, laissant maintenant aux services de la préfecture l’arbitrage de cette demande, qui est comme la rappeler Philippe Debouchaud la volonté de l’ensemble du conseil et ce à l’unanimité.

Slider
Retour aux actualités >

La commune au contact des habitants avec les réunions de quartiers

La municipalité, vient d’organiser durant le mois de septembre plusieurs réunions d’informations, quartiers par quartiers, afin d’aller à la rencontre des habitants pour faire le point sur les actions de la commune, en cours, à venir et évoquer la vie du village. Au final ce sont plus d’une centaine de personnes qui y ont participé, une façon concrète d’apporter des réponses aux questions des habitants et de créer un moment de rencontre, d’échange en proximité avec les habitants et de recueillir leurs avis pour corriger et amender les choses le cas échéant.
Une façon aussi après le vote du budget en avril dernier de présenter aux habitants les précisions sur les travaux structurants envisagés, mais surtout leur évoquer les modalités pratiques et l’échéancier.

 

 

Parking et école maternelle au programme dès cette fin d’année

Cette fin d’année 2019 va être consacrée à l’amélioration du centre bourg avec la réalisation d’un parking en centre village dont le début des travaux est prévu pour la fin de l’automne pour une livraison au printemps 2020. Concernant la création de l’école maternelle et la cantine, le permis vient d’être accordé et les travaux devraient débuter en novembre prochain. Concernant la réalisation du pôle multiservices incluant la mairie, l’agence postale, la bibliothèque et plusieurs autres services publiques, les travaux ne débuteront qu’à l’issue de la fin des travaux de l’école soit à la fin de l’automne 2020. Concernant la réhabilitation d’un logement communal en centre village, les travaux vont débuter courant novembre avec une livraison prévue au printemps 2020. Pour ce qui est de la réhabilitation de la rue Rampon et de la place de l’église, les études et demandes de financements sont en cours. La décision finale d’engager ou non travaux sera laisser aux nouveaux élus, les délais d’instruction cumulés aux autres chantiers n’étant pas compatibles avec les échéances du mandat actuel. Cela étant la population sera associée à l’élaboration de la réflexion du projet puisque plusieurs réunions d’information sur les contours de cette place auront lieu d’ici la fin de l’année.

Ces réunions ont permis aussi d’aborder de nombreux autres points, comme la sécurité du village, la vitesse, le stationnement, les problèmes liés à l’urbanisme,…et sur ce point le maire a tenu à rappeler que des procédures étaient en cours envers des habitants ne respectant le code de l’urbanisme, on ne peut pas tout tolérer dès lors que l’environnement et les lois sont bafouées. Il a été abordé le transfert de l’eau à l’agglomération au 1er janvier prochain où Philippe Debouchaud a regretté l’absence de garantie sur les services mais plus globalement sur le prix à venir obligeant ainsi la commune à étudier une entrée dans un autre syndicat. Les ordures ménagères, la propreté du village, le stationnement, les commerces de proximité sont autant d’autres sujets qui ont été abordés et permis aux habitants de s’exprimer librement. Le maire a répondu point par point à l’ensemble des questions posées, sans filet avec la volonté de parler vrai et au final une satisfaction des habitants sur les réponses apportées.

Le maire a tempéré en reconnaissant qu’il restait encore beaucoup à faire sur certains sujets et il a regretté le manque de considération de l’élu local trop exposé, “à porter engueulades quotidiennes” qui plus est sans réel moyens aujourd’hui, tant financier que réglementaire, puisque beaucoup de compétences ne sont plus exercées par la commune. Il a tenu tout de même à positiver avec son adjoint Philippe Debouchaud en disant qu’avec dialogue, respect, écoute et persévérance, on peut réussir à développer le village et favoriser un bien vivre ensemble ce dont n’ont pas manqué de saluer les personnes présentes.

Slider
Retour aux actualités >

Des travaux d’amélioration des bâtiments publics

En parallèle des projets d’investissement phares de la commune, construction de l’école, réhabilitation de la mairie en maison des Services Publics, et des parkings, la municipalité a fait réalisé quelques améliorations notoires depuis le début  de l’année dans certains bâtiments communaux avec notamment l’insonorisation et la nouvelle mise en lumière de la salle polyvalente des Aymards et l’isolation de la mairie et des logements communaux attenants par les services techniques municipaux afin de faire des économies d’énergie.

La salle des Aymards se refait un lifting…

Après la pose des volets roulants des volets roulant, la salle polyvalente des Aymards vient de poursuivre sa réhabilitation avec la mise en place de la climatisation, et la réfection de l’éclairage et l’insonorisation de celle ci ces derniers mois. Depuis cet été, c’est chose faite, et c’est un plus incontestable pour l’utilisation de la salle dans des périodes de fortes chaleurs par les usagers mais aussi pour bénéficier d’un meilleur acoustique et ainsi mieux s’entendre dès lors que le nombre de personnes étaient plus important. Aujourd’hui force est de constater que cette salle bénéficie d’un meilleur confort d’utilisation et qu’elle devrait satisfaire le plus grand nombre. Durant cet été, la salle a aussi été totalement repeinte par les employés des services techniques.

…et une meilleure accessibilité dans le village

Place aussi cette automne à la rénovation de la voirie communale : avec scarification pour certaines et goudronnage pour d’autres selon un plan pluriannuel d’investissement. Par ailleurs, suite à l’étude par le Cabinet Véritas, des travaux de mise en accessibilité des bâtiments publics ont commencé et se poursuivront cette année selon là aussi un échéancier sur 3 ans validé par la Préfecture, là aussi mis en œuvre afin d’apporter plus de confort et de sécurité aux usagers.
Slider
Retour aux actualités >

Le permis de construire de l’école déposé

Les réunions du comité de pilotage du futur pôle scolaire regroupant l’école maternelle, une salle de motricité, la cantine scolaire et la construction d’un étage supplémentaire dont l’usage n’est pas arrêté, mais qui sera mis hors d’eau et hors d’air (avec le toit, fenêtres et cloisons) viennent de se terminées. Le projet détaillé suite à plusieurs esquisses proposées a été présentés aux membres du comité de pilotage par le cabinet Tam Tam Architectures et aux élus qui l’ont validé. En effet, ce projet a pris en compte les remarques et demandes des équipes pédagogiques pour que cet investissement réponde au mieux à leurs attentes et notamment à celles des enfants tout en respectant le budget imparti.
La mairie devrait dans les prochaines semaines recevoir toutes les notifications de subventions allouées pour le projet par l’état, la région, le département et le SDE pour la partie énergie et pouvoir ainsi faire débuter les travaux. Les promesses de subventions obtenues des différents interlocuteurs financiers laissent espérer que cette opération bénéficiera d’un bon taux de subventionnement et laissera un restant à charge de la commune très acceptable au vu de la capacité de son autofinancement, compensé aussi par un emprunt sur le différentiel du restant à charge le temps venu déduction faite des apports communaux.

Le permis de construire a été déposé le 25 mai dernier. Le montage du Dossier de Consultation des Entreprises est lui aussi en cours et devrait être lancé dans les prochains jours. Viendra ensuite d’ici l’été la consultation officielle des entreprises pour en faire le choix et ce d’ici la fin de l’été. Le début des travaux du pôle scolaire devrait pouvoir ensuite débuter cette automne pour une durée de travaux estimée à une année environ, si tout est respecté. La livraison de l’école maternelle et ses annexes devrait avoir lieu à l’automne 2020 ce qui devrait ravir les utilisateurs et notamment les enfants.

Slider
Retour aux actualités >

Les travaux de sécurisation sur la Dolce Via satisfont des utilisateurs

La Dolce Via se doit d’être la plus attractive possible avec la présence de plus en plus nombreuses de locaux, mais aussi de touristes qui empruntent régulièrement cet itinéraire. Il faut le rappeler cette voie est un axe structurant majeur de développement de la vallée de l’Eyrieux et reste d’ailleurs une pénétrante de la via rhôna très utilisée. D’ailleurs les élus de la communauté d’agglomération Privas Centre Ardèche ont très vite compris l’enjeu touristique, économique, puisqu’ils ont contribué en partenariat avec les communes concernant à la réfection d’une partie du tronçon de cette voie qui relie les communes de La Voulte/St Laurent du Pape et St Fortunat en améliorant le revêtement. La sécurité du parcours a aussi été pris en compte pour une partie seulement sur la commune dans un premier temps avec notamment l’ajout et la réfection de certains gardes corps, barrières. Tous ces travaux vont favoriser l’attractivité des lieux, et le partage de l’espace en toute quiétude. Cette opération a été portée par la communauté d’agglomération Privas Centre Ardèche, en partenariat avec la commune, sous maitrise d’oeuvre du Syndicat départemental d’aménagement de l’Ardèche. Ces travaux donnent plus de sécurité à cette voie, et permettre aux riverains et touristes d’apprécier le paysage qui les entoure et d’emprunter cette voie en toute tranquillité.

 

D’autres petits travaux à prévoir…

Ces travaux terminés, il reste toutefois à traiter le côté aval de la voie reliant St fortunat à Vincent de Durfort en direction des Ollières. Cette portion doit faire l’objet d’une attention particulière sur lune partie du revêtement notamment sur la partie après la gare vers le quartier de Sélàs où de nombreux amateurs de vélo, randonnée, signalent des trous qui se forment régulièrement et qui deviennent problématique en terme de sécurisation. Il est vrai que barrières et autres gardes corps sont aussi nécessaires à certains endroits mais peuvent attendre, mais le revêtement lui avec de nombreux trous posent problème aux usagers. Il devrait y avoir une reprise des trous (tout au moins de les reboucher) dans les prochaines semaines afin d’assurer une continuité de revêtement acceptable et sécurisée sur l’ensemble du parcours pour cet été. Cela étant pour le maire Christian Féroussier, il faut saluer le travail effectué jusqu’à ce jour et voir que l’essentiel réside dans l’attractivité de cette voie qui ne se dément pas et encore plus en ces périodes de week end prolongés propices à la venue de vacanciers sur le territoire.

Slider
Retour aux actualités >

Des travaux de fauchage et d’entretien sur la Dolce Via

Les brigades d’insertion Tremplin effectuent tout au long de l’année mais actuellement avant l’été, des travaux d’élagage, de nettoyage et d’entretien des fossés de la Dolce Via afin d’enlever les mauvaises herbes sur des portions de la voie ferrée comprise sur la commune entre la Boissière, le Roussillon, le quartier de la gare jusqu’en limite de la commune vers Selas à proximité de Saint Vincent de Durfort. Cette action est menée afin de parfaire la sécurité des usagers sur cette voie et de la rendre la plus agréable possible. C’est la communauté d’agglomération Privas Centre Ardèche qui en assure le financement et la gestion en lien avec la commune. Cette action confiée à l’association “Tremplin” et permet de répondre à une action de mise en conformité de la voie et surtout permet de faire travailler des personnels en réinsertion.