Slider
Retour aux actualités >

Un état des lieux de la voirie communale est en cours

Comme le maire s’y était engagé, un état des lieux de l’état des routes est en cours. Les élus de la commission en charge des travaux, sous l’égide de Fabien Chiarucci, ont effectué ces derniers jours un tour du village pour vérifier les conditions des différentes voiries communales. Le village disposant de plus de 40 kilomètres de voirie communale, un plan pluriannuel d’investissement doit être mise en place pour gérer au mieux ce patrimoine. Les routes sont nécessaires et leurs qualités assurent souvent un meilleur cadre de vie. Les habitants qui résident dans les endroits les plus reculés du village sont conscients que toutes les routes ne puissent pas être améliorées au même moment et au même niveau, mais qu’il s’agit de trouver un équilibre et une justesse dans les choix et orientations.

 L’état des lieux une fois dressé, il sera fait appel aux services d’assistance et d’ingénierie du département pour aider la commune via le dispositif ATESAT. Cela permettra de prioriser les travaux et de les intégrer dans un plan pluriannuel, avec un appui technique, juridique et financier pour réaliser les travaux retenus. La commune s’engage par ailleurs à faire régulièrement des petits travaux d’entretien pour boucher les “nids de poule” présents sur certaines voiries et ainsi permettre aux riverains de patienter un peu avant des travaux plus conséquents sur les différents endroits du village, comme la place de l’église et la rue Rampon.

L’objectif de ce travail permettra à la commune de répartir ces investissements chaque année durant la totalité du mandat municipal et ainsi d’apporter une amélioration notable de la voirie communale, dans le respect des ses capacités financières.

Légende photo : À l’instar du chemin du Riouvel qui a été refait, d’autres travaux de voirie devraient voir le jour prochainement

Slider
Retour aux actualités >

Marquage sur le pont de l’Eyrieux

La commune, en partenariat avec le Département de l’Ardèche, vient de terminer, sur le pont de l’Eyrieux, le marquage au sol en résine. Le marquage délimite, sur les deux côtés du pont, deux bandes destinées à matérialiser une zone piétonne et cycliste sur une voie partagée. Chacun des usagers (automobilistes, motocyclistes, cyclistes, piétons) devra dès lors faire attention lors de l’usage de cet axe, à forte fréquentation, pour cohabiter en toute sécurité. Le pont de l’Eyrieux permet l’accès aux habitations du village, au camping et à d’autres lieux publics comme la Dolce Via, fortement fréquentée en saison estivale. En parallèle, le marquage par bande blanche de la chaussée a été réalisé et un stop a été mis en place sur la voie venant du camping à hauteur du pont. La mairie demande aux usagers d’observer la plus grande vigilance à ce croisement. D’autres aménagements, tels que la pose de panneaux signalant ce nouvel agencement et le fleurissement autour de ce carrefour, auront lieu dans les prochains mois sous l’égide de la commission attractivité du village et du CAUE 07.

Slider
Retour aux actualités >

Arrêté municipal réglementant temporairement la circulation du 29 au 31 juillet 2020

Arrêté municipal autorisant des travaux de marquage au sol par l’Entreprise DELTA sur les voies communales n° 8 Route de la Gare et n° 23 Chemin de l’Eyrieux.

Les travaux débuteront le 29/07/2020 au matin jusqu’à la fin de semaine. La circulation se fera par alternance, réglementée par des feux tricolores.

Consulter l’arrêté

Slider
Retour aux actualités >

IMPORTANT Travaux au niveau de la Mairie – Agence Postale commune Ecole et Bibliothèque

Nous tenons à vous informer, qu’à partir de lundi 20 janvier 2020, l’accès au parking de la mairie sera fermé en vue de la démolition de l’ancienne agence postale et la construction du bâtiment pour la nouvelle école maternelle. Il ne sera donc plus accessible.

A partir de cette date, nous vous invitons à venir à pied sur les lieux et être très prudents lors de votre venue à l’école, à la bibliothèque, à la mairie et à l’agence postale communale du fait des passages de gros engins sur les lieux.

Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez contacter la mairie au 04.75.65.23.96.

Nous vous remercions pour votre compréhension.

Arrêté 003-2020

Slider
Retour aux actualités >

Les travaux d’aménagement du parking ont démarré

 Dans le cadre du développement du village,la commune continue ses investissements sur les réaménagements des espaces publiques villageois. 

Les travaux du nouveau parking du centre du village, après celui de la place des Aymards, pour améliorer le stationnement quotidien et facilité l’attractivité du village et des commerces ont commencé.

Ces investissements devraient apporter plus de services et fonctionnalités dans le village. Le projet initial prévoyait une trentaine de places,  mais faute d’accord actuel avec les propriétaires, le parking ne sera réalisé au départ que dans sa version minimale à savoir 12 places avec extension possible prévue en phase de travaux complémentaires. Après le désamiantage, les travaux de démolition d’une partie de la bâtisse et la construction du futur parking ont commencé et devraient se poursuivre ce printemps pour livrer la première phase des travaux en Avril prochain. 

Slider
Retour aux actualités >

La réflexion sur les aménagements autour du quartier de la gare se poursuit

Jean Marc Viot, architecte paysagiste conseil avait été reçu en mairie par les élus municipaux il y a quelques mois pour évoquer les réflexions possibles sur l’aménagement futur du quartier de la gare et l’aire de la plaine. Cet échange avait été l’occasion pour les élus municipaux de présenter les objectifs et attente de la commune sur une optimisation de l’offre sur ces lieux et de solliciter son expertise afin d’avoir un éventail des possibilités d’aménagements d’autant qu’avec la construction de l’école, le lieu de vie et d’animation du village va ainsi être transféré à proximité du city parc.

 

L’objectif pour la mairie est d’organiser au mieux les investissements ou améliorations qui pourraient être réalisés sur ce quartier, à proximité du camping, du city, et des autres équipements de loisir de la commune comme l’aire
de détente de la plaine qui reste un atout en bordure de la dolce via. C’est pourquoi la mairie souhaite avant d’engager tous travaux, d’avoir une vision globale des potentiels de ces lieux. Jean Marc Viot qui a rencontré les élus locaux cette semaine devrait rendre ses premières orientations au plus tard mi-décembre avec un objectif que ce projet soit réalisable, pensé dans le respect d’un équilibre budgétaire mais aussi que ces investissements permettent à terme le développement du lieu et renforce l’attractivité du site et particulièrement avec la présence de la dolce via à proximité. Avec cette étude préliminaire, c’est avoir des hypothèses, des scénarios possibles de développement, tout simplement un champ des possibles, qui permettra aux élus de discuter avec la population en toute connaissance de cause des meilleurs investissements possibles pour maintenir une commune attractive où l’on cultive le bien vivre ensemble. Pour plus de renseignements, contacter la mairie au 04 75 65 23 96

Slider
Retour aux actualités >

La traversée du village en réflexion

Inscrit dans le cadre du plan pluriannuel d’investissement  du département, le réaménagement de la traversée du village (cd 120)  fait donc partie des projets réalisables sous maîtrise d’ouvrage communale à moyen terme. En conséquence, la commune a déjà travaillé avec le service des routes du département et le cabinet Billon pour avoir un premier aperçu du projet.  Les élus municipaux sont conscients de sa nécessité pour la sécurité de la traversée du village et que la réflexion doit se poursuivre. Une façon de permette aux équipes qui seront en place en mars prochain lors de la prochaine mandature municipale d’avoir toutes les informations techniques et chiffrées sur ce projet afin de leur permette de prendre la décision ou non la décision d’engager les travaux durant ce mandat. Ces derniers sont inéluctables à moyen terme sur une voie à forte circulation. C’est pourquoi une réactualisation de l’étude est nécessaire pour connaitre le chiffrage et toutes les modalités.

Les premières études et analyses avaient  montré la vitesse excessive sur l’axe central de circulation et les premières conclusion avaient monter que ce réaménagement devait impérativement consister à réduire la vitesse, maîtriser la gestion des eaux pluviales au cœur du village pour supprimer les zones de flash dangereuses à certains endroits  et favoriser la sécurité des piétons. Tous ces objectifs seront repris dans l’étude. Elle devrait aboutir à une possible réduction de la largeur de la chaussée accompagnée de trottoirs à reprendre, de plateaux traversant et ou feux intelligents à mettre en place au niveau de certains carrefours (route menant au cimetière, au niveau de la place Cassin, de la Croix vers le Bistrot, et au niveau du carrefour menant à la mairie et des passages piétons. La présence de feux tricolores dits intelligents pourrait être aussi une piste, mais à ce jour, rien de concret, seulement des préconisations à affiner avec l’étude. Rien n’est donc définit, les élus partiront d’une base d’étude existante dira Philippe Debouchaud, premier adjoint avec un objectif prioritaire, réduire la vitesse qui est de notre responsabilité de citoyen. Pour la sécurité des usagers piétons, un élargissement des trottoirs est aussi évoqué du croisement de la croix jusqu’à la route menant au cimetière avec une sécurisation des routes menant au temple, à la Place Cassin et la route menant aux Sauzes. Le déplacement de l’arrêt de bus sera aussi étudié avec la mise en place d’abris pour un meilleur confort des usagers. Une réflexion sera menée sur l’aménagement de l’accotement du restaurant « Le Bistrot » jusqu’à Proxi. Des rencontres vont avoir lieu avec les services du département dans les prochaines semaines pour travailler avec eux sur ce projet et apporter tous les éléments nécessaires à la prise de décision qui interviendra lors du prochain mandat municipal quel qu’en soit les équipes.

Slider
Retour aux actualités >

Les travaux d’un logement communal vont débuter

Dans le cadre de ces investissements locatifs, la mairie sous l’égide de Patricia Dony en charge du suivi de ce chantier, a reçu à la mairie lors d’une réunion d’information les riverains proche de cette ancienne maison dans le centre du village à proximité de l’église pour évoquer le détails des travaux prévus, le contenu, le déroulement et l’échéancier de ceux-ci. Ces derniers devraient débuter d’ici la fin du mois de novembre et se poursuivre jusqu’au printemps prochain sous la maîtrise d’oeuvre d’AFD architecture de la Voulte sur Rhône. Ces travaux de réhabilitation permettront de compléter le parc locatif de la commune et de garantir des revenus fonciers et une possibilité complémentaire d’accueil de nouvelle population dans le village à loyer modéré. Pour plus de renseignements contacter la mairie au 04 75 65 23 96..

Slider
Retour aux actualités >

Les travaux d’aménagement du parking au centre du village débuteront fin novembre

Dans le cadre de son schéma de développement du village, la commune continue ses investissements sur les réaménagements des espaces publiques villageois (création de parking, amélioration de la circulation,…). Pour réaliser ces objectifs, la commune a décidé de réaliser un nouveau parking cette fois ci en centre village après celui de la place des Aymards pour améliorer le stationnement au quotidien et faciliter l’attractivité du village, et notamment de ses commerces.Ces investissements s’inscrivent dans les orientations du plan local d’urbanisme afin d’apporter plus de services et de fonctionnalité dans le village tout en respectant l’intérêt général. Le projet initial prévoyait un parking d’une trentaine de places, mais faute d’accord actuel avec le propriétaire, le parking ne sera réalisé au départ que dans sa version mininale à savoir 12 places avec extension possible prévue en phase complémentaire de travaux. Le marché de travaux a été passé dans ce sens. Actuellement la mairie négocie avec le propriétaire la vente des terrains complémentaires nécessaires pour l’extension. Des rencontres sont d’ailleurs en cours avec ce dernier pour trouver un compromis et une issue favorable à tous. D’ores et déjà la première phase débutera et la commune a rencontré les propriétaires riverains pour les informer des travaux ( la nature, le contenu et l’échéancier…). Ces derniers débuteront d’ici la fin du mois de novembre par la campagne de désamiantage (1 mois) suivi des réels travaux début d’année prochaine pour une livraison du parking au printemps prochain.
Ce parking comme la rappeler la mairie se fera donc dans une configuration minimale dans un premier temps mais c’est la base de départ nécessaire pour sa réalisation et respectera aussi les capacités financières de la commune et des subventions mobilisables sur le projet.
Slider
Retour aux actualités >

Ecole maternelle, cantine scolaire, réhabilitation de la mairie, transfert de la compétence eau au programme du conseil

Mercredi, s’est tenu un Conseil Municipal axé sur les investissements de la commune. L’Assemblée municipale a entériné la délibération sur le marché de travaux pour la construction d’une école maternelle, de la cantine scolaire et de la réhabilitation de la mairie en maison des services publics et également celle liée au marché de travaux pour la réhabilitation de la maison centre-bourg qui permettra d’offrir un logement locatif supplémentaire sur la commune. Parallèlement, elle a également entériné deux délibérations sur la modification n° 1 à la convention de mandat avec le SDEA, maître d’ouvrage pour l’école et la mairie. Devant la nécessité de réaliser des travaux d’alimentation en eau potable, sur certains quartiers de la commune la commune a recouru à un emprunt d’équilibre afin de compléter le plan de financement de l’opération après déduction faite des aides obtenues du département, de la région et de l’agence de l’eau et en tenant compte de l’autofinancement dégagé sur le budget spécifique et annexe de l’eau de la commune. La Convention relative à la participation communale au financement d’une école privée sous contrat d’association devant être renouvelée, les membres du conseil municipal ont décidé, à l’unanimité, de renouveler la contribution communale aux dépenses de fonctionnement de l’école privée pour l’année 2019/2020 et l’année 2020/2021 aux mêmes conditions tarifaires que précédemment.

 

La demande de sortie du SIVURE pour intégrer un nouveau syndicat validée

Pour finir, le Conseil municipal a validé le retrait du SIVURE (Syndicat Intercommunal à Vocation Unique de Production d’Eau Rhône-Eyrieux) des communes de La Voulte-sur-Rhône et Saint-Vincent-de-Durfort suite à la délibération du SIVURE en date du 30 septembre 2019. A ce sujet Philippe Debouchaud 1er adjoint au maire a rappelé l’historique de cette décision. En effet, la compétence eau sera automatiquement transférée d’ici le 31/12/2019 à l’agglomération Privas Centre Ardèche dans le cadre de la loi. Cela étant, les élus fortunéens n’ayant pas eu suffisamment de concertation et d’information avec l’agglomération sur la garantie du prix réel de l’eau à court, moyen et long terme ont décidé d’opter pour la sortie du SIVURE et intégrer le syndicat des eaux de rhone crussol. Ce dernier présentant d’ailleurs une logique territoriale de proximité avec la commune de St Fortunat puisque les communes comme St Julien le Roux, Gilhac et Vernoux y sont déjà membres et que des raccords avec certains quartiers de la commune seront plus faciles à faire avec ces communes et ce au moindre cout. Par ailleurs, des garanties plus formelles quant aux investissements futurs, au fonctionnement et par déduction du prix de l’eau au M3 ont été apporté concrètement ce dont n’a pas pu apporter clairement à ce jour l’agglomération Privas Centre Ardèche. Voilà les simples motivations du pourquoi de la volonté de la commune d’adhérer à ce syndicat sans y voir d’autres connotations a clairement dit le maire en clôture de la discussion, laissant maintenant aux services de la préfecture l’arbitrage de cette demande, qui est comme la rappeler Philippe Debouchaud la volonté de l’ensemble du conseil et ce à l’unanimité.